dimanche 30 septembre 2012

Samedi 29 septembre (jr 32): Rabanal del Camino à El Acebo (16,5 km)

Les monts de León

Dès notre départ ce matin, nous commençons la montée des Monts de León; ce sera une journée de 350 mètres de montée et de 350 mètres de descente.  Le seul village que nous rencontrons est Foncebadon, un village en ruine qui renaît peu à peu grâce au Chemin.

Village de Foncebadon
Puis nous continuons à grimper à travers des boisés de plus en plus austères jusqu'à la Cruz de Ferro (croix de fer) à 1500 mètres d'altitude.  C'est l'endroit où tous les pèlerins s'arrêtent pour laisser un souvenir ou une pierre.  Je laisse Serge aller y déposer sa pierre et Shaela un peu des cendres de sa mère.

A la Cruz de Ferro, les pèlerins y laissent un souvenir
Nous avonçons ensuite dans des paysages grandioses, quasi déserts, que le soleil et le temps doux rendent encore plus agréables malgré les difficultés du parcours.

Dure montée mais paysages splendides
A Manjarin, nous saluons au passage Tomas, l'hospitalero-templier un peu fêlé.  Nous rencontrons des  pèlerins de luxe qui marchent en groupe, qui logent d'hôtel en hôtel et font toujours transporter leurs bagages. C'est curieux de voir les femmes bien maquillées, bien coiffées et qui ont leurs souliers tout propres. Ils marchent rapidement et dépassent les pèlerins fatigués par plusieurs semaines de marche.

A Manjarin, Tomas, l'hospitalero-templier
  Après avoir franchi un col à 1517 mètres d'altitude, nous entreprenons une descente très raide par un sentier de roches.  Un bruit de sabots attire notre attention; c'est que derrière nous un couple avance avec leur cheval gris qui transporte son lot de bagages. Nous arrivons à El Acebo après 5 1/4 de marche.

Des pèlerins avec leur cheval
Nous nous arrêtons à l'albergue Meson El Acebo pour la nuit. Au restaurant de l'albergue sont déjà attablés les pèlerins de luxe, ainsi qu'une famille espagnole qui célèbre un baptême. Nous dînons en compagnie de Shaela et Andrea qui continuent ensuite leur marche jusqu'au prochain village.  Nous nous demandons comment ira la descente après tout le vin et le digestif qu'elles ont pris.  Les pèlerins de luxe continuent aussi leur marche vers une plus grande ville où il y aura un hôtel pour les accueillir.

Arrivée à El Acebo
Nous montons à l'étage nous installer dans le dortor qui loge 18 personnes.  Nous occupons 2 lits du bas et nos voisins du haut des lits sont un couple d'allemands âgés qui ont bien de la difficulté à grimper.

Notre dortoir à l'albergue Meson El Acebo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire