lundi 17 septembre 2012

Dimanche 16 septembre (jr 19): Hornillos del Camino à Castrojeriz (19,7 km)

Attaquée par les moustiques

Tout d'abord, nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont envoyé des messages d'encouragement. C'est très réconfortant de vous lire.

C'est un réveil au chant du coq ce matin.  Aujourd'hui je fais transporter mon sac à dos par le service Jacotrans (7 euros).  Serge en a profité pour alléger le sien en remplissant le mien au maximum.  J'ai encore le rhume et quelques douleurs au dos.  Après un copieux déjeuner, nous partons en voiture pour Hornillos  où nous commençons à marcher à 7h45.  La température est plus froide qu'hier, aussi je marche rapidement, aussi vite que Serge; c'est facile sans sac sur le dos.

Nous marchons sur la meseta qui nous offre des paysages semblable à ceux d'hier, avec en plus de nombreuses éoliennes, des cairns et des arbustes à fruits rouges.  Il y a beaucoup de moustiques et comme je suis congestionnée, je respire par la bouche.  Voilà qu'un de ces malfaisants s'aventure dans ma bouche et je l'avale.  Burk!!! Je récupère le chasse-moustiques qui  est dans le sac à Serge et je m'en asperge abondamment.  Les moustiques n'aiment pas ma nouvelle odeur (moi non plus) et se tiennent à distance.

Paysage de la meseta
Un vent léger se lève, ce qui rend la marche agréable.  Nous arrivons à Hontanas à 10h45, après 2,5 heures de marche (10,6 km); je dois faire 3 cafés-bars avant d'en trouver un qui a des "napolitanas", j'ai enfin appris le nom espagnol des fameux croissants au chocolat.  Nous rencontrons Shaela et Andrea qui semblent bien fatiquées de leur nuit sur un matelas dans le gymnase; il n'y avait plus de places à l'albergue municipale.

Pause-café à Hontanas
Nous continuons notre route sur le sentier qui débouche sur la route de Castrojeriz et qui est bordé de grands arbres.  Au bout de 2 kilomètres, nous passons sous les voûtes en ruines du Couvent de San Anton, un joli endroit tout fleuri.  Nous nous y arrêtons en compagnie de Michel de Montréal que nous avions déjà rencontré la veille. Nous y retrouvons aussi Shaela et Andrea qui semblent s'être remises bien remises de leur nuit dans le gymnase.

Les ruines du Couvent de San Anton
Retrouvailles avec Shaela et Andrea
 Peu de temps après, nous voyons au loin la ville de Castrojeriz que nous atteignons 3,5 kilomètres plus loin, à 13h30.  C'est une ville où il n'y a pas grand-chose à voir à l'exception de son château-fort en ruine et de ses églises.  Nous nous installons au petit hôtel El Meson car l'albergue municipale est déjà complète.  L'hotel possède un très bon restaurant où nous dinons. Comme c'est dimanche, tous les villageois se promènent dans la rue ou prennent de la bière dans les bars.

Au loin, Castrojeriz; je marche encore le dos croche
Nous allons souper au restaurant de l'hôtel en compagnie de deux couples français, dont Martine et Bernard de Toulouse qui étaient avec nous à la casa rurale El Molino hier.

Souper au restaurant de l'hôtel El Meson
Sheila et Andrea ont aussi le rhume.  Il semblerait que je les ai contaminées.  Serge leur donne des Tylenols, il est une vraie pharmacie ambulante.  Nous recevons des courriels de nos amies Pat 2, Donna et Teresa, avec qui nous avons marchées au début du voyage. Pat 2, Lola et Teresa sont quelques jours en avant de nous, mais Donna s'est blessée à nouveau au pied ce qui la ralentit beaucoup.  Mary et Rod sont aujourd'hui à El Molino et sont également enchantés des lieux. C'est plaisant de garder contact avec des personnes que nous avons rencontrées à plusieurs reprises.

Nous avons marché 5h45.

1 commentaire:

  1. Salut Pat,
    Pour ton dos, cela fait du bien de contracter les abdoimnaux pendant la marche, cela soulage le dos. Ensuite en arrivant, fait l'exercice suivant: laisse toi tomber devant et relève-toi lentement en déroulant ta colonne vertébrale et ensuite étire-toi doucement en levant tes bras au dessus de la tête. Recommence 2-3 fois.
    A+
    ta petite soeur qui voudrait être avec toi

    RépondreSupprimer