jeudi 6 septembre 2012

Mercredi 5 septembre (jr 8): Lorca à Villamayor de Monjardín (18,3 km)

Seule sur le chemin, la boiteuse va

Nous nous levons à 6h00 et sommes prêts à partir à 6h45 car aucun restaurant n'ouvre avant 9h00 ce matin dans le village.  Nous marchons à la queue-leu-leu avec la lumière de nos lampes de tête et de la lune dans le sentier qui nous conduit à Villatuerta.

A 8h00 nous entrons dans Villatuerta et nous nous dirigeons vers la panaderia (boulangerie) où le café et les croissants sont excellents.  Tout est tranquille dans les rues; les enfants partent pour l'école le sac au dos. Une belle journé ensoleillée s'annonce.

Je marche tranquillement avec Pat 2 (selon Serge, je suis Pat 1) et elle me raconte son aventure de la veille; elle a acheté une pommade pour frictionner ses pieds et après l'avoir appliquée, elle a réalisé que c'était de la colle et ça n'a pas été facile à faire partir.

Estella possède de belles églises de l'époque romane dont l'église San Pedro de la Rúa qui surplombe la ville.

Église San Pedro de la Rúa à Estella
Serge, Lola, John et Teresa sont déja loin devant nous; nous les rejoindrons à la fin de notre journée à Villamayor de Monjardin où ils nous auront réservé des lits car l'albergue est petit et c'est le seul du village.

J'aime marcher seule, perdue dans mes pensées. Aujourd'hui je pense à mes amis Louise et Paul et me dis qu'ils aimeraient découvrir ces jolis villages et voir ces beaux paysages. Sur le chemin, deux jeunes chiens nous regardent passer calmement.

On nous regarde passer
Comme tous les pèlerins, nous nous arrêtons à Irache pour goûter au vin qui coule de la fontaine; c'est une gracieuseté des vignerons d'Irache depuis plus de 20 ans.

Bodega Irache

La fontaine de vin d'Irache
J'arrive au camping d'Irache à 11h45 où je voudrais bien m'arrêter pour me reposer et manger mais même Pat 2 est très loin devant moi, je ne la vois plus.  Mon genou droit me fait mal et je me sens misérable, il reste encore 3 kilomètres avant Azqueta et j'avance lentement en plein soleil sous la chaleur du jour.  Il n'y a que le beau paysage pour me réconforter. Cependant ma petite orteil semble guérie.

À travers les champs avant Azqueta
A Azqueta, je retrouve Pat 2 et nous allons au bar pour manger et boire un peu; cela me fait du bien, mais la reprise de la marche est difficile; j'avance en boitillant. Sur la terrasse, j'ai rencontré une famille espagnole (le papa, la maman et leur fillette de 12 ans) qui font une partie du Chemin, ainsi que 3 dames françaises de plus de 70 ans.

Enfin à 14h00, j'arrive à Villamayor de monjardin à l'albergue Hogar Monjardin où Serge et les autres m'attendent.  J'apprends que l'albergue est maintenant complète mais heureusement ma place est réservée.  Bien d'autres pèlerins arrivent par la suite et devront dormir dehors sur des matelas sous un porche.  L'autre choix serait de marcher encore 12 kilomètres et personne ne veut cela.  Pendant l'après-midi, Serge joue au soccer avec les enfants du village sur la plaza.  Ce petit village de 125 habitants est très sympatique en plus d'être joliment situé au haut d'une colline.

Albergue Hogar Monjardiin à Villamayor de Monjardin

Le village de Villamayor de Monjardin
Les hospitaleros sont des hollandais très aimables mais l'albergue a peu de facilités: 2 douches et 2 toilettes seulement pour 30 personnes.

Teresa nous a quitté aujourd'hui car elle doit faire des étapes plus longues en raison de la date de son départ pour San Francisco. Elle fut une compagne pleine de compassion.

Nous avons eu un excellent souper communautaire ce soir, un des  meilleurs à date, qui a été préparé par une dame de Santa Barbara en Californie qui est volontaire à l'albergue; enfin nous avons des légumes dans nos assiettes.

Souper communautaire à l'albergue

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire