mercredi 12 septembre 2012

Mercredi 12 septembre (jr 15): Villamayor del Rio à Villafranca Montes de Oca (17,5 km)

Une journé presque parfaite

A 7h00 la porte de la salle à manger s'ouvre, le propriétaire nous a déjà préparé du pain tartiné de confiture et il nous sert du café à volonté .  Nous mangeons en compagnie de Clémentine et son copain, deux jeunes français dans le début de la vingtaine, qui cherchent une orientatioin à leur vie.  Ils marchent depuis plus de 1,000 kilomètres et ont quelques blessures mais sont déterminés à se rendre jusqu'à Santiago.

Nous quittons l'albergue à 7h30 et il fait déjà clair.  Le ciel est nuageux et le temps frais; on nous annonce un maximum de 20 degrés, un temps idéal pour marcher. Le chemin longe la route nationale 120  jusqu'à Belorado où passent beaucoup de camions et de voitures, nous laissant peu de moments de silence.  Cependant les camioneurs sympatisent avec nous par de petits coups de klaxons et des saluts. Nous nous arrêtons pour une pause à l'albergue-restaurant A Santiago qui nous attire au haut d'une colline.


A Belorado, nous retrouvons nos amis Mary et Rod de Chicago que nous avons croisés à plusieurs reprises au cours des derniers jours.  A la sortie de la ville nous découvrons de belles demeures avec des jardins remplis de fleurs et d'arbres fruitiers (pommes, pêches et poires).

A Tosantos, je rejoins Serge et nous mangeons des noix et des fruits séchés sur un banc.  Serge part ensuite pour Villafranca où je le rejoindrai dans 7 kilomètres.  Il a pour mission de nous prendre une chambre privée à l'albergue San Anton Abad car j'ai besoin de prendre des forces pour combattre ce rhume qui gruge mon énergie.

Au fil des kilomètres parcourus, je traverse les villages de Villambista et d'Espinosa del Camino qui sont heureusement éloignés de la route nationale.  Je croise un champ rempli de tournesols qui ont encore fière allure et qui se dressent bien droits comme pour nous saluer.

Au bas d'une dernière côte, je vois apparaître à ma gauche la ville de Villafranca Montes de Oca.  Youppi!  j'ai faim et je me demande ce que je vais manger ce midi.

Sur le Chemin  nous menant à Villafranca Montes de Oca
En entrant dans la ville, je vois Serge qui vient me rejoindre et qui prend mon sac. Bonne nouvelle! il a obtenu la dernière chambre pour deux personnes disponible à l'albergue de San Anton Abad.  Il est 12 h30 et j'ai marché pendant 5 heures et Serge une demi-heure de moins.

Le village de Villafranca Montes de Oca
L'hôtel-albergue San Anton Abad
L'albergue est une annexe de l'hotel San Anton Abad et le décor est somptueux et le personnel sympatique.  Nous y retrouvons Mary et Rod.  Pour dîner nous nous achetons un pain que nous mangeons avec de la marmelade de tomates achetée la veille et des sardines; nous nous installons sur une terrasse de l'hotel en compagnie d'une dame de Jasper qui passe quelques jours ici pour soigner ses ampoules. 

De mon côté, je vais soigner mon rhume dans un lit douillet entre des draps blancs et une douce couverture; nous avons un grand mur de fenêtres par lesquelles l'air frais entre à profusion.

Notre chambre à l'albergue San Anton Abad
Ce soir nous soupons dans la magnifique salle à manger de l'hotel où le menu est alléchant.

Souper en compagnie de Mary et Rod à l'hôtel San Anton Abad

1 commentaire: