samedi 29 septembre 2012

Vendredi 28 septembre (jr 31): Murias de Rechivaldo à Rabanal del Camino (17,1 km)

Enfin le Cocido maragato

Les pèlerins dorment profondément ce matin. Nous nous réveillons à 6h45, très peu de personnes sont levées; nous devons préparer nos sacs à la lumière de nos lampes de tête.  Après un bon déjeuner à l'albergue, nous nous mettons en route à 7h45 et partons par un sentier dans la campagne et bientôt nous pénétrons dans une forêt de connifères. Plus les jours passent, plus le paysage devient vert.

A un croisement de sentiers nous retrouvons Sophie, la contemplative, qui s'arrête toujours pour admirer les levers de soleil qui illuminent toute la nature.  Nous faisons un bout de chemin avec elle.  Un peu plus loin, Jacques le français-flamand du Nord-Ouest de la France se joint à nous et nous parle de son coin de pays et de son séjour en Ontario il y a quelques années. 

Nous nous arrêtons à El Ganso au bar Cowboy Meson, un peu étrange dans cette région aux villages médiévaux.  Sans s'en rendre compte, nous montons graduellement jusqu'à Rabanal del Camino et nous nous arrêtons à l'albergue la Senda El Tesín; c'est petit mais confortable.  Au 2e étage il y a une jolie cuisine avec un foyer qui nous garde au chaud.

Arrêt au bar Cowboy Meson à El Ganso
En remontant la rue, nous trouvons le restaurant "La Posada de Gaspar" qui annonce "El cocido maragato"; voilà notre chance d'y goûter.  C'est un mets qui ressemble à notre bouilli québécois mais servi en étapes.

1er plat : les viandes (jarret de porc, poulet, saucisse, lard salé)
2e plat : des pois chiches et du chou
3e plat : la soupe aux nouilles préparée avec le bouillon de la viande à laquelle on ajoute la balance des pois chiches.

C'est tellement bourratif que nous n'avons pas faim pour le souper.

Dans les rues de Rabanal del Camino
A 19h00 nous allons à la chapelle du monastère où les moines chantants célèbrent un office religieux.  La chapelle est remplie de pèlerins.  Si je m'étais fermée les yeux, je serais tombée endormie car les moines récitaient des prières en latin et chantaient toujours sur le même ton plaintif.  J'aurais aimé mieux assister à une messe gospel.

Célébration ennuyante dans la chapelle du monastère
Au retour de la célébration à la chapelle, nous assistons à un magnifique coucher de soleil, nous laissant présager une belle journée ensolleillée pour demain.

Coucher de soleil sur Rabanel del Camino

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire