dimanche 16 septembre 2012

Samedi 15 septembre (jr 18): Burgos à Hornillos del Camino (19,1 km)

Une journé difficile

Hier soir nous avons soupé sur la plaza près de la cathédrale avec Mary et Rod de Chicago au son des carillons de la cathédrale.  L'atmosphère était à la fête tout autour; ce fut difficile d'être sages et de rentrer nous coucher vers 21h00.

Ce matin nous quittons l'albergue dès 7h15 et longeons la cathédrale qui est bien calme sans ses admirateurs. Le thermomètre indique 6 degrés mais il fera jusqu'à 30 degrés augourd'hui; ce sera une dure journée.  Nous marchons pendant une heure pour sortir de Burgos en suivant la piste cyclable et le large trottoir carrelé.

A la sortie de Burgos
A la hauteur de Villabilla nous contournons les autoroutes qui s'entremêlent les unes au-dessus des autres.
A 10h00 nous arrivons à Tardajos par la route secondaire qui relie les villages et nous faisons un arrêt "café, croissant".  Il était temps car j'avais l'estomac dans les talons.  Comme c'est souvent le cas, les pèlerins se déchaussent et dorlottent leurs pieds.  Sheila et Andrea arrivent et se joignent à nous. Sheila, qui n'a pas beaucoup d'appétit a perdu plusieurs livres depuis le début de son voyage; elle se perd dans ses pantalons et ce n'est pas pour lui déplaire.  Elle s'ennuie de la bonne cuisine italienne de sa famille.

Nous reprenons la route et passons par le village de Rabé de las Calzadas qui est très joli avec ses fontaines et ses maisons fleuris.  Pendant les 7 kilomètres suivants nous marchons en plein soleil sur une piste en cailloux; c'est le début de la meseta, ces plateaux arides aux couleurs jaune paille et brun, qui alternent avec des vallons cultivés. 

La fontaine de Rabé de la Calzadas
Les plateaux de la meseta
J'ai bien mal au bas du dos et j'avance lentement et difficilement; j'écoute de la musique pour me remonter le moral.  Pour la première fois, je suis vraiment découragée, et puis je pense à mon amie Louise qui vit des moments difficiles et je reprends courage pour elle et pour moi.

Au point haut du plateau, nous amorçons une descente raide vers Hornillos del Camino.  Je vois Serge qui m'attend en bas et, à mon arrivée, il prend mon sac avec lui; j'ai vraiment un bon mari.  J'ai le dos tout croche et le nez qui coule.  C'est de peine et de misère que je me rends jusqu'au village. 

Descente vers Hornillos del Camino
Après avoir mangé une soupe aux lentilles, j'appelle à la Casa rurale "El Molino où j'ai réservé une chambre pour la nuit, afin qu'ils viennent nous chercher car ils sont situés à 8 kilomètres du Chemin.  Leur demeure est sur une ferme avec beaucoup d'oies, de paons, de poules et de coqs. Il y a même un chien de race gordon setter, comme notre Ginger, qui se laisse caresser par Serge.

Une consoeur de notre Ginger
Après la douche et le lavage de nos vêtements, je fais une longue sieste pendant que Serge jase dans le jardin avec les autres pèlerins, les deux Martine, Guy et Bernard qui logent aussi à la ferme; nous sommes 11 en tout.  Et pour clore la soirée nous avons droit à un réel festin arrosé de vin et de digestif; c'est le meilleur repas de tout notre voyage.  Serge a même mangé de la soupe aux calmars, une première et un exploit pour lui.

Souper inoubliable à Casa Rural  El Molino
La propriétaire nous apprend qu'une scène du film "The Way" a été tournée à leur résidence; elle est même figurante dans le film.

Aujourd'hui nous avons marché pendant 6h45.

5 commentaires:

  1. Lâchez pas! Nous sommes tous fiers de vous et de ce que vous avez déjà accompli! C'est vraiment extraordinaire ce que vous faites là...

    Nous sommes allés faire une partie de la Caldedon trailway en bicycle avec Maya aujourd'hui. Nous avons bien aimé cela malgré la mauvaise humeur de Maya.

    Thierry, Mona et Maya

    RépondreSupprimer
  2. Courage, mes amis! Oscar vous attend pour vous faire découvrir, autrement, d'autres paysages...

    RépondreSupprimer
  3. Bravo à vous deux,
    Nous vous suivons jouornalièrement et comprenons toutes vos peines et misères ainsi que toute la joie que vous apporte ce périple. Vous en sortirez grandi intérieurement. Nous revenons de 2 semaines de voyage dans le nord-est des USA. Tout s'est très bien passé.
    Bonne continuité
    ta soeur Louise

    RépondreSupprimer
  4. Re salut,
    J'ai oublié de te dire que j'avais aussi attrapé un rhume lors de notre marche à Compostelle. Je m'étais soignée avec des bouillons de poulet chaud et j'avais acheté des pastilles à la pharmacie. Prend bien soin de toi.
    ta petite soeur

    RépondreSupprimer
  5. Bon courage à vous deux! Tout ira bien... une journée à la fois. :) Pour vous changer les idées, voici quelques mots que Chloé a ajouté à son vocabulaire récemment: tête, dents, bas, parc et "doggy" qui est son premier mot en anglais.
    On pense fort à vous.
    Joël, Julie, Chloé et Camille

    RépondreSupprimer