mercredi 12 septembre 2012

Mardi 11 septembre (jr 14): Santo Domingo de la Calzada à Villamayor del Rio (19,5 km)

Saint Serge pète les plombs

Hier soir nous étions tous couchés lorsqu'à 21h50 un groupe de pèlerins arrivent dans la cour intérieure en chahutant.  Au bout de quelques minutes Serge se lève et, par la fenêtre, il leur dit de faire moins de bruit.  Ils répondent qu'il n'est pas encore 10h00 et ils entrent dans l'abbaye toujours aussi bruyamment.  Serge se relève et leur dit de se taire car les pèlerins sont couchés. Finalement l'un d'eux allume la lumière pour aller aux toilettes; Serge n'était pas content ?!%?1%....  Cette façon d'agir n'arrive pas fréquemment mais c'est toujours déplaisant.

Ce matin, nous nous mettons en route à 6h45, après avoir mangé un fruit et une barre tendre; aucun bar n'est ouvert en ville si tôt le matin.  Nous devrons marcher jusqu'à Grañon (7 km plus loin) pour un déjeuner plus consistant.

Le croissant de lune brille et il y a même des étoiles dans le ciel.  Tôt le matin, les articulations sont toujours plus raides et marcher demande plus d'efforts. C'est assez frais ce matin et en plus d'un chandail, je mets des gants. Nous nous arrêtons pour admirer une modeste mais jolie chapelle près du pont sur la rivière Oja.

Chapelle à Santo Domingo de la Calzada
Lorsque je vois apparaître Grañon, même s'il reste 30 minutes pour y arriver, à penser au bon café et au croissant, je marche plus vite pour rejoindre Serge qui est plus loin devant moi.

Les pèlerins à la pause-café 
Nous traversons ensuite les villages de Redecilla del Camino, de Castildelgado et Vilorai de Rioja où nous nous arrêtons sur un banc à l'ombre pour nous reposer un peu car le temps s'est beaucoup réchauffé. Avant d'arriver à Villamayor del Rio, nous coupons à travers champ où semble avoir passé d'autres pèlerins.

Pause à Castildelgado
En route pour Villamayor del Rio
 Nous arrivons à l'albergue San Luis de Francia à 12h30 qui est située en pleine campagne.  Il était temps car mon sac me donne mal au bas du dos.  Nous devons cependant attendre car elle ouvre à 13h00 seulement.  C'est une albergue de 26 places  très agréable et bien organisée, tenue par une famille et ils offrent le souper et le déjeuner.  Nous sommes 5 personnes dans notre chambre. Nous passons l'après-midi  dans le jardin.

Pour dîner, nous allons au restaurant Casa Léon au village. La nourriture est excellente et selon Serge c'est la meilleure soupe à l'ail qu'il ait mangée;  mais le propriétaire  ne sait pas sourire ni être aimable, tout le contraire de son épouse.

1 commentaire:

  1. Bonjour, c'est toujours plaisant de vous lire. Je me demande si c'est possible d'indiquer dans vos récits le nombre d'heure de marche que vous faites quotidiennement.
    Merci et bonne route
    Yvan

    RépondreSupprimer