jeudi 6 septembre 2012

Jeudi 6 septembre (jr 9): Villamayor de Monjardin à Los Arcos (12,4 km)

Adieu les amis

Quel excellent déjeuner les hollandais nous ont préparé ce matin: céréales, yogourt, 4 sortes de pain, beurre, confiture, fromage, jus, café et mème du saucisson.  Ceux qui ont déjà fait le Camino sauront à quel point ce genre de déjeuner est rare.

A 7h00 nous sommes déjà en route dans la pénombre du matin; dès le départ, j'ai mal au genou et je réalise que je devrai terminer ma journée de marche à la ville suivante.

A 8h00 le soleil se lève derrière moi et je ne vois aucun pèlerin ni devant ni derrière.

Je marche vers l'Ouest avec mon ombre devant
Le sentier est paisible, bordé de champs de cultures et de vignes en rangées bien droites comme de bons petits soldats. Lola ne peut s'empêcher de cueillir une grappe de raisins et de les déguster.

Lola a chapardé dans un champ de vignes
J'arrive à Los Arcos à à 10h45 bien fatiguée, j'ai mal au dos et au genou.  Serge vient à ma rencontre sur la Calle (rue) Mayor; il m'a déjà acheté un bandage pour le genou et des anti-inflammatoires.  Nous nous rendons à la Plaza Santa Maria rejoindre Lola, Pat et John et nous leur faisons nos adieux car ils continuent leur route jusqu'à Torres del Rio.

Mon arrivée à Los Arcos

John, Lola et Pat 2 nous font leurs adieux
Serge et moi cherchons dans la ville une chambre individuelle dans les albergues mais elles ont déjà toutes été réservées.  Nous prenons 2 lits dans un dortoir de 12 à l'albergue La Fuente-Casa de Austria; un peu trop tassé à mon goût.  Nos chambres à 6 avec nos amis nous manquent.

Nous allons nous promener dans la ville et découvrons le restaurant Ezequiel, recommandé par des espagnols, où le menu est invitant; nous avons très bien mangé.

Le service de massage est offert à l'albergue; j'en profite donc pour me faire masser les jambes et le dos par un bel espagnol aux mains puissantes.  Je verrai demain s'il a fait des miracles.

Avant souper, nous allons visiter l'église de l'Assomption qui mélange les styles roman, baroque et roccoco.  C'est assez flamboyant et d'une richesse dérangeante pour une si petite ville. Mais d'où peut bien avoir été obtenu cet or ? Des pays de l'Amérique du Sud dépouillés, évidemment.

L'église de l'Assomption
Nous soupons sur la plaza, mais ça ne valait pas notre souper d'hier chez les hollandais.



1 commentaire:

  1. Tu devrais peut-être essayer la pomade de Pat2 !

    J'ai bien ris lorsque j'ai lu le récit d'hier.

    Bonne chance pour le reste de votre périple. Nous synpatisons avec toi. Claude ne marche plus depuis presque un mois, problème de sciatique. Heureusement il est encore capable de faire du vélo.


    Claire

    RépondreSupprimer