vendredi 31 août 2012

Vendredi 31 août (jr 3): Roncesvalles à Zubiri (21,7 km)

La valse des ponchos

Depuis hier, nous sommes en Espagne, dans la province de Navarre et aujourd'hui nous continuons notre descente des Pyrénées.

Roncesvalles (espagnol) ou Roncevaux (français) est bien connue pour la tragique bataille de 778 au cours de laquelle l'armée des Francs fut exterminée par les Basques.  Cette bataille est à l'origine du poème le plus célèbre du Moyen-Âge, la Chanson de Roland. 

L'albergue de los peregrinos (auberge des pèlerins) est située dans l'ancien monastère fondé en 1127 qui fut rénové récemment.  Le décor est magnifique avec ses arches et ses murs de pierres. Nous avons à notre disposition des salles de séjour, une cuisine, un réfectoire, une grande buanderie et une salle d'ordinateurs. 

L'albergue Colegiata Real de Roncesvalles
Nous quittons l'albergue à 8h00 sous des nuages menaçants qui bientôt se déversent sur nous.  Sur le bord de la route, une affiche indique qu'il nous reste 790 kilomètres à parcourir pour se rendre à Santiago.  Allons-y les braves!

Au départ de Roncesvalles
Nous sortons les ponchos mais la pluie nous fouette les jambes.  Au village de Burgete, nous avons droit à une accalmie et nous enlevons les ponchos; nous en profitons pour faire quelques provisions à l'épicerie du village.  Nous traversons ensuite les villages d'Espinal, de Viscarret et de Lintzoain qui possèdent de riches demeures ornés de blasons; ces villages semblent avoir été épargnés par le modernisme et conservent leur charme d'antan.  Nous commençons à nous sentir des pèlerins hors du temps.

Le village de Burgete
Pendant tout l'avant-midi, le ciel ouvre ses valves, puis les referme et le soleil nous fait des clins d'oeil; pendant ce temps nous mettons et enlevons les ponchos que l'on suspend à nos sacs. Les troupeaux de moutons nous saluent au passage.


Entre-temps, nous grimpons à travers champs puis nous entreprenons de fortes descentes; mes quadriceps et mes molets sont douloureux.  La dernière descente vers Zubiri me paraît sans fin; je me concentre à mettre un pied devant l'autre seulement.  Pour Serge, tout va bien. Il a marché toute la journée avec moi, ralentissant son rythme et m'attendant bien souvent. Nous arrivons à Zubiri à 14h45.

Arrivée à Zubiri
Lola, qui est arrivée à 12h30, nous a déjà réservé deux places à l'albergue El Palo Avillano. Nous partageons une chambre de 8 personnes avec Lola, Pat, Brian et Elaine de Buffalo, Ruth et David de Washington.  La dame de l'albergue fait même notre lavage pour quelques euros.

L'albergue El Palo Avillano à Zubiri
Ce soir nous allons à la messe et prions pour la famille de nos amis Yvan et Lise qui vit des moment difficiles.  Demain nous marcherons pour Charlotte (12 ans), la fille de Julie, pour qu'elle retrouve la santé.

6 commentaires:

  1. Objection votre honneur! Selon ce que je me rappelle de mes "éléments latins", Roland était le neuveu de Charlemagne et la bataille a eu lieu en 778 contre les Maures (bien que de nouvelles théories parlent effectivement plutôt des Basques) ;-)

    Courage, la dernière descente vers Zubiri est un bout vraiment difficile; ça va aller mieux demain!

    Richard

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Charlotte aura 12 ans le 9 octobre prochain. Bonne nouvelle, elle sortira probablement ce soir du CHUL elle va mieux mais on ne sait pas ce qu'elle à eu, espérons que ça ne se produira pas dans l'avenir. La médecine n'est pas une science exacte. Bonne continuation et on vous souhaite un sentier sec pour demain. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour nous donner de bonnes nouvelles. Nous allons mieux dormir cette nuit ainsi que ses parents certainement. On nous annonce du beau temps pour demain.

      Supprimer
  3. On vient tout juste d'apprendre que Charlotte sort de l'hôpital à 17h00. La cause du malaise serait un virus... il devait être puissant... Virus olympique peut-être ?. Il me semble que l'on en met beaucoup sur le dos des virus devant l'inconnu. On dormira mieux ce soir. Merci pour votre encouragement.

    RépondreSupprimer
  4. Salut Pôpa et Môman!

    Nous venons de revenir de notre camping deluxe avec oscar! Tout s'est bien passé. Nous avons eu des belles journées ensoliellées.
    Maya était très nerveuse d'aller à son camp mais elle s'est bien amusée après tout. Nous aurons des photos à votre retour.

    P.S. Maya aimerait que Doudou marche avec Grand-Maman parce qu'elle veut qu'il reste propre...

    Thierry, Mona et Maya

    RépondreSupprimer