jeudi 30 août 2012

Mercredi 29 août (jr 1): St-Jean-Pied-de-Port à Orisson (8km)

Comme de bons pèlerins

 Nous quittons le gìte à 8h00, Serge est pressé de partir ce matin.  Nous faisons nos adieux à nos compagnons français, australiens, louisianais, allemands, américains et canadiens; ces derniers sont de Yellowknife (au Yukon? aux Territoires du Nord-Ouest? je ne sais plus). Certains se rendent à Orisson comme nous, d'autres vont directement à Roncesvalles (26,6 km plus loin) et d'autres terminent leur marche et retournent à la maison.

Départ de St-Jean-Pied-de-Port
Et la montée des Pyrénées commence ....... et se continue pendant 8 km, d'abord sur une petite route de campagne, puis par un chemin défoncé à travers champs, puis à nouveau sur la route jusqu'au refuge d'Orisson.  Les paysages de montagne que nous traversons sont tout simplement magnifiques, accompagnés de quelques bancs de brouillard ici et là et de petites fermettes avec leurs vaches et moutons éparpillées le long de la route.

Le Chemin après St-Jean-Pied-de-Port
Montée des Pyrénées

Nous prenons 3h15 pour atteindre le refuge Orisson. Tout au long de notre marche, nous jouons aux bons samaritains. D'abord pour accompagner et soutenir Denise, originaire des Laurentides, qui a bien du mal à faire la montée, en grande partie à cause de son sac trop lourd (elle a au moins 4 lb d'eau avec elle) et parce qu'elle est arrivée tard la veille au soir, après une journée d'avion et de train, sans prendre le temps de récupérer. Ensuite, nous aidons une dame qui a bien mal aux jambes et lui donnons quelques Advil pour la soulager.

Arrivée au gîte Orisson
La preuve que faire le bien c'est payant, pour notre plus grand bonheur, nous avons eu droit à une chambre privée, une des deux seules disponibles au refuge.  Merci à Thierry pour avoir réussi à faire notre réservation lorsque nous étions en voyage, en avril dernier.

Notre chambrette à Orisson
 Denise est arrivée 30 minutes après nous; elle était tellement épuisée qu'elle a décidé de prendre un taxi pour se rendre à Roncesvalles, 18 km plus loin, car il n'y avait plus de place au refuge pour la nuit.

Nous soupons en compagnie de Nancy, écossaise, Margot et Myriam, irlandaises, Lola et Pat nos amies canadiennes, dans la grande salle à manger du refuge où tous les pèlerins sont rassemblés.  Au menu : soupe aux légumes, hachis d'haricots blancs, rôti de porc, gâteau du pays, le tout arrosé de beaucoup de vin rouge. C'était tellement bon que nous nous sommes servis plus d'une fois.

Souper à Orisson avec les pèlerins
Il a plu toute la nuit et nous nous demandons ce que nous réservera la journée de demain, journée que nous marcherons pour grand-papa Paul.

3 commentaires:

  1. Bon début, on vous souhaite de la belle météo pas trop chaude. Lors de votre dernier Blogue, nous recevions un e-mail lorsqu'il y avait un nouveau texte, ce n'est pas la même chose avec ce nouveau Blogue. Y a t-il quelque chose à faire, je suis pourtant inscrit comme membre ? Bonne route et que la force soit avec vous deux comme on dit. XXXX

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Yvan, Il faudrait que tu fasses une recherche sur blogger en posant la question. Ils ont peut-être changé quelques choses
    Pat

    RépondreSupprimer
  3. J'espère qu'il n'a pas trop plus, bon courage. Je constate que la route fait ressortir le meilleur côté des gens. On pense à vous et grand-papa Paul.
    Nathalie

    RépondreSupprimer